Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 10:42

Il a été très bien, mon Ayrault. Bon, je dis : mon Ayrault par accaparement géographique, aussi nantais que lui, sinon plus. Lui né à 80 km à l'est et moi à 30 à l'ouest de la ville des ducs de Bretagne. Il a été très bien, donc, mon Ayrault, pour remettre la Massonneau à sa place. Vous savez celle avec le nom d'un ancien mari qui fait rime riche à rottweiler, qui suit son nouvel homme à la semelle et n'hésite pas à lui sauter à la bouche quand il fait un pas de trop vers son ex. Oh ! ce théâtre de la Bastille un certain soir ! La Massonneau, une fille du grand Nantes, elle aussi.

 

Il a donc dit quoi mon Ayrault ? qu'il soutenait la Royal comme le Président, que si le Président ne la soutenait pas, il n'aurait pas laissé publier dans son journal de candidate qu'il était à fond avec elle, que tout le reste, tous ces petits commentaires touittants ou pas touittants, c'étaient des jacasseries superfétatoires, qu'il y a avait un Président qui présidait, un gouvernement qui gouvernait, qu'on allait élire des députés qui allaient députer, discuter, voter ou contre-voter, donner leur avis d'hommes politiques responsables. Et que les autres, qui n'avaient aucun titre pour ça, feraient mieux de se taire.

 

Bon, il n'a pas dit ça tout à fait comme ça mais c'est ce que j'ai compris. Ce qu'il expliquait de façon simple et claire aux micros d'Europe 1 et de BFM. Curieusement, la séquence diffusée en boucle sur la chaîne et qu'on trouve sur dailymotion est totalement tronquée. La transparente remise à sa place de la Massonneau n'existe plus. Elle mettait pourtant un point final à l'affaire. Mais les medias n'aiment pas les points finaux, ils aiment la mousse.

 

Bon, le PS, la mousse, il aime un peu trop aussi. Y avait besoin de la descente de Duflot et d'Aubry à La Rochelle pour soutenir Royal ?  Pour soutenir Royal contre qui d'ailleurs ? contre un socialiste du coin apparemment très sérieux pas trop content de voir cette diva niortaise vouloir lui souffler une place qu'il estime devoir lui revenir légitimement. Falorni, c'est quand même pas le FN et la mobilisation des pontes socialistes ou verts contre lui s'écarte de la décence. Mais enfin cela n'excuse pas la Massonneau à qui son François d'époux doit supprimer le touitteur ou fermer la porte de l'Elysée. Comme le dit bien Bianco, on ne l'a pas élu, elle !

 

Falorni n'est pas le FN, ai-je dit. Mais Morano, Copé et tout l'UMP bientôt, si. Et c'est là l'horreur de l'heure. Face à une gauche qui se disperse, se disputaille, voire se vaudevillise, la droite se fascise tranquillement jusqu'au centre. J'ai lu un papier disant que si l'UMP ne s'était pas trop mal tirée du premier tour, les sarkozistes, eux, avaient été battus à plate couture ( et de parler du score de Kociusko-Morizet , Morano et Guéant...) Ben non, les sarkozistes n'ont pas été battus, ils ont phagocyté l'UMP, la très, très lointaine héritière du gaullisme. Ils en ont fait un parti Le Pen-Maréchal. Le Ni-Ni qui veut stigmatiser le très républicain Front de Gauche est en voie de devenir un Oui-Oui au F-Haine.  Je parlais plus haut d'un fragment d'interview introuvable, celui où Ayrault remet Valérie Trierweiler à sa place. J'en pourrais évoquer un autre qui date de lundi et dont je n'ai pas retrouvé trace. Celui où Juppé explique que le FN est absolument incompatible avec les valeurs d'un parti gaulliste comme l'UMP, qu'il ne fallait en aucun cas se désister en sa faveur et qu'au contraire un désistement pour le PS, même allié au Front de Gauche, ne devait pas être rejeté a priori. Il semblerait que Juppé ait choisi finalement de s'écraser.

 

Ben c'est dommage que ceux qui devraient s'exprimer s'écrasent et qu'on entende -même après la mise au point de mon Ayrault- une qui serait très belle si elle savait se taire.

Partager cet article

Repost 0
Published by les carnets de Clément Dousset - dans politique
commenter cet article

commentaires

Janice 13/06/2012 23:15


La nouvelle qui crtique l'EX, tt cela est digne d'un vaudeville et nous ferait rigoler s'il ne s'agissait de choses aussi sérieuses que des législatives. Je n'ai pas entendu l'intervention de M.
Ayrault, mais il a eu amplement raison de recadrer Mme Triew-machin, qui se targue de vouloir rester journaliste.. Alors,qu'elle reste journaliste et qu'elle garde ses réflexion pour elle.. 


Je ne trouve que ce n'est pas son rôle de dire ce qu'elle a dit... pardon, qu'elle a "twitter" .... Ah le twit !!! Encore une belle invention qui permet de dire sans l'air de le dire, mais de le
dire quand même... Encore une invention qui permet aux médias de monter en épingle des petites phrases qui n'ont l'air de rien, mais qui servent à tout (ou à rien) ....


Je préfèrais le temps du .. twist... c'était plus sympa ;))


Bonne soirée

Présentation

  • : Le blog de les carnets de Clément Dousset
  • Le blog de les carnets de Clément Dousset
  • : des analyses politiques, des réflexion philosophiques sur la conscience, des commentaires littéraires, des textes originaux, des vidéos
  • Contact

Recherche

Liens